Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 17:07

DSCN3692

 

Ensemble est la revue du diocèse de Rabat.

Avec plusieurs autres partants, nous avons été invités à y dire ce que nous ressentions alors que nous avions presque atteint le terme de notre séjour.

 

Nous reproduisons donc ici cet article.

Il constitue, oui, osons le dire, une petite synthèse de nos deux années marocaines, qui se termineront dans la 2ème quinzaine d'octobre. 

 

 

 

 

Bon, voici l'article :

 

Bientôt la fin de nos 2 années au Maroc, en tant que volontaires de solidarité internationale. 2 années de "service". En ce qui concerne Marie-Françoise, à mi-temps pour Caritas (cours de français au centre d'accueil des migrants) et à mi-temps pour une association marocaine (Femme-action la 1ère année, Association démocratique des femmes marocaines la 2ème année). Jean-Pierre a travaillé à Caritas dans le service de soutien aux associations marocaines.

 

Ces 2 années auront été, espérons-le, utiles à la société marocaine. Mais soyons clairs, ce sont 2 années où, d'abord, nous nous sommes sentis bien. Le service est valorisant aussi pour celui qui le rend.

 

Au delà de cela, le statut de volontaire, et les conditions de vie simple qu'il impose, sont une grande opportunité. Nous avons vécu dans le bas du quartier Hassan, à 100 mètres de la médina. Etre au quotidien dans la vie marocaine, pouvoir acheter ses fruits et légumes chaque semaine au mellah, rencontrer les voisins, les commerçants, les gens du quartier, tout cela est une grande chance.

 

Nous avons bien sûr apprécié l'accueil marocain, le mot de "bienvenue" si souvent entendu. Nous autres Européens avons encore beaucoup à faire pour savoir dire bienvenue aux étrangers qui viennent chez nous... Nous avons également apprécié les sourires, notamment ceux des jeunes. Et Marie-Françoise les a comparés aux regards des jeunes maghrébins dans son lycée en France, regards où l'on ressent une hostilité sous-jacente.

 

Les Marocains nous ont plu. Ils nous ont parfois enchantés. Ils nous ont aussi parfois agacés. Ils sont un peuple, dans toute sa diversité et sa complexité.

 

Nous avons découvert la vie très simple des campagnes marocaines, l'enclavement des villages, la pauvreté, parfois très grande, des villes et des campagnes, les petits boulots... Tout cela renvoie le peuple marocain et ses élites à la construction d'une société plus équilibrée. Tout cela nous renvoie aussi à la construction d'un monde plus juste.

 

Et nous avons rencontré un islam omniprésent. Un islam qui est souvent beau mais qui nous confirme dans notre conviction que toute religion ou toute idéologie doit être appréhendée l'esprit libre. Laisser parler son intelligence, savoir mettre de côté le poids de son éducation et de son environnement, voilà un travail pour tout humain.

douaa 1

 

 

Nous avons surtout rencontré des hommes et des femmes, souvent marocains, parfois subsahariens, parfois européns, nés au Maroc ou qui y sont venus par nécessité ou avec l'envie de connaître. Beaucoup nous auront marqués. Avec certains, nous avons noué une amitié.

 

 

Et nous avons eu la joie de partager ces découvertes avec les amis et enfants venus nous voir.

 

Merci à ce beau pays et à ses habitants chaleureux !

 

 

 

16 avec mohamed 22

 


 


Partager cet article

Repost 0
Published by dcc-rabatjpmf.over-blog.com - dans articles chronologiques
commenter cet article

commentaires

Miguel 17/08/2012 23:28

Ne pas oublier de son ami mexicain, quoique brièvement, également partagé avec vous.
Amitié.

Présentation

  • : Coopération au Maroc
  • : Quelques échos d'un séjour de 2 ans en coopération au Maroc. Avec des missions orientées sur les personnes en difficulté, par l'intermédiaire d'associations marocaines.
  • Contact

La DCC

Theme: Incorporated BLOCK DCC:

logoDCCNous sommes partis avec la DCC, première association française d'envoi de Volontaires de Solidarité Internationale.

Liens